Votre périnée

Tous les profils

Qu’entend-on par incontinence urinaire ?

Revenir aux articles
Innovotherapy améliore significativement la qualité de vie

Moments « Oops », vessie fragile, vessie hyperactive, fuites urinaires ... autant de termes pour décrire ce qui arrive quand on tousse, éternue, rit, soulève un objet lourd, ou qu’on n’arrive plus à se retenir !  Vous n’êtes pas la seule.

La première étape pour remédier à ces dysfonctionnements urinaires consiste à comprendre comment fonctionne son corps : en effet, dans de nombreux cas, il s’agit tout simplement d’un relâchement des muscles du périnée.

Lorsque votre vessie est à moitié pleine, elle envoie un signal nerveux au cerveau pour l’informer qu’il est temps d’aller aux toilettes. À ce moment-là, l’urine descend dans l’urètre, ce petit conduit fermé par deux muscles qui fonctionnent comme des valves : la première s’ouvre lorsque la vessie est pleine, tandis que la seconde peut être contractée et contrôlée jusqu’à ce que vous soyez arrivée aux toilettes. Les muscles du périnée, qui forment un entrelacs sous la vessie et autour de l’urètre, veillent à ce que ces deux valves musculaires fonctionnent correctement. Leur relâchement donne lieu à ces fuites urinaires que nous craignons tant.

Il est important de savoir de quel « type » de fuites urinaires (ou incontinence, qui est le terme médical consacré) vous souffrez :

Incontinence d’effort

Ce terme fait référence à des pertes involontaires d’urine qui se produisent lorsqu’on tousse, éternue, rit, soulève des objets lourds.  Ces simples mouvements exercent une pression sur la vessie et, si les muscles du périnée se sont relâchés et ne peuvent plus être suffisamment contractés, ils donneront lieu à une perte urinaire incontrôlable. L’incontinence d’effort est le type d’incontinence le plus courant, et peut survenir à tout âge, les périodes les plus fréquentes étant la grossesse, après l’accouchement, et en cours de ménopause.

Incontinence d’urgence              

Également appelée « incontinence par impériosité », l’incontinence d’urgence se traduit par une envie d’uriner irrépressible, pressante et inattendue. Elle se manifeste en outre par une envie d’uriner très fréquente, même pendant la nuit. La cause en est généralement imputée à une hyperactivité du muscle de la paroi vésicale, ou détrusor, qui envoie au cerveau des faux signaux, lui disant que la vessie est pleine même quand elle ne l’est pas.

Incontinence mixte

Lorsqu’une femme, ou un homme, souffre à la fois d’incontinence d’effort et d’incontinence d’urgence, cet état est qualifié d’incontinence mixte. L’un des deux types est souvent plus prononcé que l’autre, et l’on conseille de le traiter en priorité.

Il est important de savoir de quel « type » d'incontinence vous souffrez.

Articles liés