Votre périnée

Hommes

Le périnée et l’opération de la prostate

Revenir aux articles
Le périnée et l’opération de la prostate

L’incontinence urinaire n’est pas rare après une opération de la prostate, et peut être l’un des obstacles les plus difficiles à surmonter au cours de la convalescence.

Elle s’explique du fait que, chez l’homme, la contraction involontaire des muscles mous de la prostate et du col vésical interne contribue à contrôler la vessie. Une fois la prostate enlevée, c’est aux muscles pelvi-périnéaux, qui soutiennent le sphincter vésical externe, de prendre la relève pour contrôler la vessie et empêcher les fuites urinaires involontaires.

Avant l’opération, il est recommandé de faire de la gymnastique périnéale (ou exercices de Kegel) afin de tonifier les muscles et de mieux assurer leur contraction après l’opération. Pour faire ces exercices, imaginez que vous vouliez vous retenir de faire un pet : serrez très fortement les muscles au niveau de l’anus, en contractant dans le même temps les muscles autour de l’urètre, comme si vous vouliez les faire remonter ensemble dans votre pelvis. Tenez cette position de double contraction ascendante pendant 5 secondes, puis relâchez doucement. À  faire 20 fois. Répétez cette séquence 3 à 4 fois par jour. 

Après l’opération, les symptômes peuvent être sévères, rendre la reprise d’une activité professionnelle éventuellement difficile et affecter les relations personnelles et intimes. Sans parler de la confiance en soi. La majorité des patients arrivent à reprendre le contrôle de leur vessie après une prostatectomie radicale –  ou ablation de la prostate – l’amélioration étant constatée habituellement une fois le cathéter enlevé. Il faut savoir néanmoins que la reprise totale du contrôle vésical peut prendre jusqu’à dix-huit mois, et qu’un petit nombre de patients continueront de souffrir d’incontinence urinaire. 

Les études réalisées à ce jour ont montré qu’Innovotherapy contribue à rééduquer et tonifier les muscles pelvi-périnéaux, à réduire de façon significative les fuites urinaires. Il est conseillé de commencer le traitement par Innovotherapy 3 mois après l’opération, et, dans tous les cas, de consulter un professionnel de santé avant d’entamer le programme thérapeutique.

 

 

 

 

Après une opération de la prostate, les symptômes peuvent être sévères, rendre la reprise d’une activité professionnelle éventuellement difficile et affecter les relations personnelles et intimes.

Articles liés